/liens

La congruence est l’alignement de toutes les parties du systeme.

Si je prends comme systeme l’individu en relation avec les autres et le monde. La congruence est multidimensionnelle aussi. Etre congruent avec le temps, n’est ce pas aligner également le mental avec l’instant present? Qu’il soit là ici et maintenant. Etre pleinement congruent avec ce qui est fait intervenir la notion d’instant. Cela devient alors la qualité de présence.

Quelques minutes interessantes vues par Jon Kabat-Zinn:

Recherche interessante: La trace des traumatismes se marque dans notre ADN jusqu’à 3 générations…


C’est en fait une découverte effectuée il y a déjà près d’un an, relative à une branche de la science appelée « l’épigénétique », qui est le domaine qui étudie comment l’environnement et l’histoire individuelle influent sur l’expression des gènes, et plus précisément l’ensemble des modifications (réversibles) transmissibles d’une génération à l’autre.

Les textes auxquels renvoient les liens ci-dessus restent cependant encore prudents quant aux conclusions qui peuvent être tirées à ce stade de cette recherche, précisant que « Ce résultat permet d’établir, pour la première fois, un hypothétique lien causal entre la maltraitance, la méthylation d’un gène, le dysfonctionnement d’un système physiologique et l’apparition d’une maladie. Il faut néanmoins préciser qu’il s’agit d’une corrélation statistique ».
Cela n’en reste pas moins très prometteur, ne fut-ce que par la jolie passerelle que cela tend entre la médecine scientifique et les soins énergétiques.

Les 4 accords toltèques

Que votre parole soit impeccable

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui.

Quoiqu'il arrive n’en faites jamais une affaire personnelle.

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.

Ne faites aucune supposition

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

Faites toujours de votre mieux

Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.



ARTICLE: Accepter ce qu'on ne peut changer.

En acceptant de ne plus résister inutilement à des faits immuables, nous pouvons nous ouvrir aux mille possibilités de la vie.

Chance.

S'il existe une chance passive, comme celle de gagner au loto,  il y en a aussi une psychologique, fruit d'un positionnement personnel conscient et volontaire. Et c'est celle là qui m'interesse: elle est renouvelable, c'est pourquoi la psychologie l'appelle la "chance durable". Elle se provoque, se cultive, Philippe Gabilliet nous en parle.

Georges Braque

Tu. Je. Nous. Moi-je. 

Emouvant

 

Dans L'intimité du oui.

 

Jour après jour, dans ma pratique de psychothérapeute, je me suis confronté à la complexité de notre monde psychologique ; aux problèmes et aux souffrances qui en découlent.

Cette complexité s'est peu à peu réduite à cette simple question : " est ce que je dis oui ou est ce que je dis non à ce qui se passe en moi, ici et maintenant ?"

Le fait de dire oui remet fondamentalement en question la représentation que nous nous faisons de nous-mêmes ; jusqu'à opérer un changement radical, une révolution dans notre identité.

Mon travail de thérapeute et mon expérience personnelle de chercheur me font mesurer la difficulté d'entrer en contact avec nous-mêmes… Nous nous engageons dans divers processus de développement personnel : de thérapies, d'analyse et de méditations, pour être bien dans notre peau, être heureux et en paix avec nous mêmes ; sans toujours y parvenir. Certains dialoguent véritablement avec eux mêmes ; ils évoluent, grandissent et s'ouvrent à d'autres dimensions. D'autres sont en conflit avec eux mêmes ; ils sont coupés de ce qu'ils sentent ; ils ne s'aiment pas; ils restent enfermés dans le petit monde de leurs émotions et de leurs pensées. Leur attitude de base envers eux-mêmes est négative.

Ceux dont la thérapie échoue, ceux qui ne changent pas, sont ceux qui continuent, généralement à leur insu, de dire non à ce qu'ils sont. L'assistance d'un thérapeute devient nécessaire pour apprendre à dialoguer avec soi et défaire un à un les nœuds créés par les refus.

 

Le "non" crée la division ; nos souffrances psychologiques et nos problèmes sont le résultat de cette division : quand elle disparaît, tous les problèmes disparaissent. Le "non" est l'unique cause de nos souffrances. Il nous isole ; il crée la séparation qui paradoxalement nous identifie à ce que nous refusons.

 

Voici la découverte et la conclusion de 20 années de travail : notre seul problème est de ne pas dire oui à ce que nous sommes.

 

Chaque fois qu'en tant que thérapeute, je me suis senti mal ou fatigué pendant ou après une séance, j'ai pu voir que je m'étais laissé prendre dans une attitude négative de mon client. Je ne l'avais pas décelée car j'étais moi même, en miroir, prisonnier d'un jugement porté sur moi même. 

 

Dans L'intimité du oui (Sudheer Roche).

 

 

Dans la continuité du oui, une autre façon d'en parler :

Oui à cette part limitée de moi qui est une expression de l'illimité à travers mon corps limité.

« On voit d’après la démarche de chacun, s’il a trouvé sa route. L’homme qui s’approche de son but ne marche plus, il danse. » 

Friedrich Nietzsche

Pour plus d'info, m'écrire en page Contact

©2018 

  • w-facebook
  • w-flickr
  • w-tbird